Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

Un test simple montre votre risque

  1. 24vita
  2. Vivre en bonne santé

L’idée même d’avoir un accident vasculaire cérébral fait peur à de nombreuses personnes. Déterminer votre propre risque à l’aide d’un test peut fournir des informations.

Le risque de crise cérébrale est plus élevé chez les personnes qui ont une prédisposition héréditaire et qui présentent certains facteurs de risque. Bien que les gens ne puissent pas influencer leur prédisposition génétique, ils peuvent influencer de nombreux risques tels que le mode de vie, l’alimentation et la forme physique. Surtout s’il y a eu un accident vasculaire cérébral dans la famille, de nombreux proches souhaitent connaître leur risque d’infarctus cérébral sur la base de l’expérience des médecins. Mais les personnes qui mènent une vie soi-disant saine souhaitent également pouvoir évaluer le risque en fonction de leur âge et de leur sexe, ainsi que de leurs maladies antérieures et de leur taux de cholestérol. Un test d’une durée d’environ dix à 15 minutes peut donner une indication.

Risque d’accident vasculaire cérébral : l’hérédité, l’âge et le sexe ont une influence décisive

Si un accident vasculaire cérébral s’est déjà produit dans la famille, le risque de subir soi-même un accident vasculaire cérébral augmente. (Image symbolique) © AntonioGuillem/Imago

En Allemagne, environ 270 000 personnes sont victimes d’un accident vasculaire cérébral chaque année. Plus de la moitié de ces problèmes pourraient être évités si les personnes concernées menaient un mode de vie plus sain, comme le souligne le Dr interniste. méd. Sven Kolfenbach de la clinique Helios de Burg est appelé.

Ne manquez rien : vous trouverez tout sur la santé dans la newsletter régulière de notre partenaire 24vita.de.

Si un accident vasculaire cérébral est déjà survenu dans la famille, le risque augmente, selon le portail Aide à l’AVC le risque de subir vous-même un accident vasculaire cérébral. Le risque est particulièrement élevé s’il existe une maladie avec une prédisposition génétique ou plusieurs maladies héréditaires dans la famille, par exemple des malformations cardiaques, de l’hypertension artérielle, du diabète, de l’obésité ou des troubles de la coagulation sanguine. En gros, il est important de savoir : un accident vasculaire cérébral présente certains symptômes à l’avance qui l’annoncent et pour lesquels chacun doit agir immédiatement.

L’âge et le sexe jouent également un rôle majeur dans le risque d’accident vasculaire cérébral. Environ 50 pour cent de tous les accidents vasculaires cérébraux surviennent chez les plus de 75 ans. Les hommes courent un risque d’accident vasculaire cérébral significativement plus élevé que les femmes.

Évitez les accidents vasculaires cérébraux : testez votre risque individuel

Une femme tape quelque chose sur son ordinateur portable.
Le test permettant d’évaluer votre risque d’accident vasculaire cérébral peut être effectué en ligne de manière pratique et simple. (Image symbolique) © William Perugini/Imago

Le portail Aide à l’AVC a développé un test gratuit qui peut être effectué en ligne de manière simple, pratique et anonyme. Pour ce faire, il convient de répondre à certaines questions spécifiques. Le profil de risque personnel dans le contexte d’un accident vasculaire cérébral est ensuite déterminé à partir de données telles que le sexe, l’âge, le poids, la taille, les maladies antérieures et les habitudes de vie.

Si vous connaissez vos valeurs sanguines, de cholestérol et de glycémie, vous recevrez un résultat encore plus précis. Pour déterminer ces valeurs, vous pouvez contacter votre médecin de famille ou votre pharmacien. Le test utilise les facteurs d’influence les plus importants pour déterminer votre risque d’accident vasculaire cérébral, puis fournit une explication détaillée et des recommandations.

Ce test ne remplace PAS un diagnostic médical. Si vous avez des questions, contactez toujours votre médecin.

Cet article ne contient que des informations générales sur le sujet de santé concerné et n’est donc pas destiné à l’autodiagnostic, au traitement ou aux médicaments. Cela ne remplace en aucun cas une visite chez le médecin. Notre équipe éditoriale n’est pas autorisée à répondre à des questions individuelles sur des conditions médicales.

Elodie

Bonjour, je m'appelle Élodie. Je suis un journaliste passionné par la découverte de la vérité et le récit d'histoires importantes. Mon objectif est de partager des informations importantes avec le monde de manière engageante et significative. Je recherche, explore et pose toujours des questions pour m'assurer que mon travail est à la fois précis et percutant. Je crois que chacun a le droit de savoir ce qui se passe autour de lui, c'est pourquoi je m'efforce d'apporter de la clarté et de la perspicacité à travers mes écrits.
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page