Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

RUPTURE : Hester, Mongo et Peppers atteignent tous Canton !

Ne perdons pas de temps avec une intro : quelle journée pour vos Chicago Bears !

Une source a déclaré Grille de la ville venteuse’s Bill Zimmerman qu’un trio d’anciens Bears sera annoncé demain soir, le 8 février, lors du programme NFL Honors en tant que membres de la classe 2024 du Pro Football Hall of Fame. Chicago Sun-TimesJason Lieser de ‘s a également rapporté que les trois Bears étaient présents.



Devin Hester sera le premier pur retour à atteindre Canton, élu candidat de l’ère moderne au cours de sa troisième année d’éligibilité.

Le rejoindre sera Jules Poivrons, qui a passé quatre ans avec les Bears de 2010 à 2013, les quatre dernières saisons de Hester avec l’équipe. Mieux connu pour son passage chez les Panthers, le grand Peppers a été élu dès sa première année d’éligibilité.

Pour compléter le trio des Bears, Steve McMichael, élu par le comité supérieur de la Salle. Tous trois seront consacrés à Canton le 3 août.

JACK SILVERSTEIN SUR LES 3 OURS

Julius Peppers, 2010-2013

  • 3x Pro Bowl avec des ours, 2010-2012
  • 2010 : 1ère équipe All Pro, quatrième au titre de Joueur défensif de l’année
  • Signature d’un agent libre en 2010 pour diriger la refonte de l’effectif de Lovie Smith en route vers le championnat de division
  • En seulement quatre saisons à Chicago, ses 37,5 sacs le placent au 15e rang de l’histoire de la franchise.

Nous savions dès cette année que le comité allait élire au moins un receveur large, et le deuxième meilleur pari était que Julius Peppers serait élu dès son premier tour de scrutin. Choix n°2 lors du repêchage de la NFL en 2002, Peppers était une star du jeu dès son entrée sur le terrain avec la Caroline, affichant un mélange surnaturel de compétences, d’athlétisme, de leadership, de production, de cohérence et de durabilité.

L’une des véritables caractéristiques d’un membre du Temple de la renommée est la durée pendant laquelle vous pouvez défendre ses arguments avant de mentionner des chiffres. Peppers était comme ça. Sa capacité à jouer gros sur la ligne défensive était inégalée. Du côté défensif, où il a passé la majeure partie de sa carrière, sa rapidité et sa puissance l’ont aidé à accumuler dix saisons avec sac à deux chiffres, la première lors de sa première saison et la dernière lors de son avant-dernière saison. Il avait la force de se déplacer à l’intérieur et de jouer au tacle, puis a passé ses trois saisons avec les Packers à jouer hors de la ligne avec un OLB 3-4.

Il a réalisé six retours à emporter de 40 verges ou plus, dont un retour d’interception de 97 verges, un sommet en carrière en 2004. C’est le même nombre de retours à emporter de plus de 40 verges que Brian Urlacher, qui était plus rapide et environ 40 livres plus léger. L’athlétisme et l’instinct de Peppers lui ont permis de transformer les passes terminées en balles frappées, les balles frappées en interceptions et les retours courts en longs retours.

Je me souviens d’un de ces jeux qu’il a réalisé en 2010, sa première année avec les Bears, contre ses ex-coéquipiers en Caroline. Peppers était sur le côté gauche de la ligne, contournant le tacle droit, qui est simplement allé bas et a jeté son épaule gauche sur Peppers pour essayer de le déséquilibrer. Le quart-arrière de la Caroline a fouillé un écran potentiel WR tandis que Peppers se penchait en avant, mais dans le temps qu’il fallait à Devin Hester pour déplacer son poids lors d’un retour de botté de dégagement, Peppers a étendu son bras gauche vers le ciel pour frapper le ballon haut dans les airs. Son élan l’a mis à genoux, mais il n’a jamais cessé de suivre le ballon et a pu plonger en avant pour terminer l’interception.

Avec la plupart des ailiers défensifs, cela aurait été une passe d’écran terminée. Avec quelques autres, une balle frappée et une passe incomplète. Avec Peppers, c’était un plat à emporter.

En 17 saisons, Peppers a été neuf fois Pro Bowler, six fois AP All Pro et All-Decade dans les années 2000 et 2010. Il est 2e de tous les temps pour les échappés forcés avec 52 et 5e pour les sacs avec 159,5.

Steve McMichael, 1981-1993

  • 2x Pro Bowl : 1986, 1987
  • 2x 1ère équipe AP All Pro : 1985, 1987
  • À sa retraite, 95 sacs ont été un record pour un plaquage défensif.
  • Nommé sur trois listes du Top 100 Bears à l’été 2019, le Tribune (18e), les Bears (19e) et Windy City Gridiron (25e) le plaçant tous dans le top 25.
  • Sixième joueur des Bears de 1985 à Canton, rejoignant Walter Payton (promotion 1993), Mike Singletary (1998), Dan Hampton (2002), Richard Dent (2011), Jim Covert (2020)

Photo de Jonathan Daniel/Getty Images

J’ai beaucoup écrit sur l’affaire du Temple de la renommée de Steve McMichael en 2022, donc je n’ai pas grand-chose d’autre à dire sur lui à part combien je suis reconnaissant que cela se soit produit avec lui vivant pour le savoir et célébrer avec sa famille.

Mes archives Mongo de 2022 :

J’espère également que les fans des Bears reconnaîtront que tant de candidats seniors en valent la peine et luttent également contre l’âge et la maladie, même si ce n’est pas aussi grave que la SLA. Quatre jours avant que le Hall n’annonce ses trois finalistes seniors, Maxie Baughan, neuf fois secondeur du Pro Bowl et champion de la NFL, est décédé à 85 ans. Deux semaines plus tard, Eddie Meador, DB All-Decade des années 1960, est décédé à 86 ans.

Baughan et Meador figuraient tous deux parmi les 12 derniers de la poule senior ; S’il avait été élu, il n’aurait pas vécu jusqu’à l’annonce, et encore moins jusqu’à l’intronisation.

Alors que les fans des Bears peuvent et doivent à juste titre continuer à faire pression pour Jay Hilgenberg et Wilber Marshall ainsi que pour le grand entraîneur Clark Shaughnessy, nous devrions tous reconnaître que le bassin senior regorge de joueurs dignes de Hall, dont beaucoup ont 70 ans ou plus. Sur les 18 seniors élus au cours des cinq dernières promotions, exactement la moitié sont décédés avant d’être élus, y compris la promotion d’Art Powell de 2024.

Lorsque vous voyez d’autres fans faire pression pour leurs gars, renseignez-vous sur eux, découvrez ce qui les rend géniaux et rejoignez-nous. Félicitations à Mongo et à sa famille!

Devin Hester, 2006-2013

  • 3x Pro Bowl : 2006, 2007, 2010
  • 3x AP 1ère équipe All Pro : 2006, 2007, 2010
  • 2x All-Decade : années 2000 (retour de botté de dégagement), années 2010 (retour de coup de pied)
  • A établi ou égalé un record des Bears ou de la NFL sur chacun de ses 20 touchés de retour en carrière, record de la NFL

Photo de Jonathan Daniel/Getty Images

Si vous pensiez que j’avais beaucoup écrit sur Mongo, alors woo ! Ai-je déjà beaucoup écrit sur Devin. J’aurai plus à dire plus tard, mais je dirai simplement maintenant que son intronisation, et encore moins dans trois ans, est tout aussi historique et monumentale que sa carrière.

Je laisserai le numéro 23 avec le dernier mot, du 20 décembre 2010, le jour où il a dépassé Brian Mitchell pour le plus grand nombre de touchés combinés de coup d’envoi et de retour de botté de dégagement en carrière et a égalé Eric Metcalf pour le plus grand nombre de touchés de retour de botté de dégagement en carrière :

« À peine sorti de l’université, les entraîneurs m’ont dit que je ne serais rien d’autre qu’un botteur d’envoi et un retourneur de botté de dégagement. … Je suis ici aujourd’hui pour dire que je suis un botteur d’envoi et un retourneur de botté de dégagement, mais en même temps, je suis le meilleur à avoir jamais réussi.

Amen, CHÈVRE. Rendez-vous à Canton.

Jack M Silverstein est l’historien du sport de Chicago, l’historien des Bears à Windy City Gridiron, un analyste du Pro Football Hall of Fame auprès du Not In the Hall of Fame Committee, un contributeur à la série régulière « Judge & Jury » de l’électeur du PFHOF Clark Judge et auteur du prochain « 6 Rings : The Bulls, The City, and the Dynasty that Changed the Game ». Son bulletin d’information, « A Shot on Ehlo », emmène les lecteurs dans la création du livre, avec des interviews, des recherches et des essais originaux. S’inscrire maintenantet dis bonjour à @readjack.

Bill Zimmerman est le rédacteur adjoint de Windy City Gridiron et l’animateur de Bears Banter.

En savoir plus

Elodie

Bonjour, je m'appelle Élodie. Je suis un journaliste passionné par la découverte de la vérité et le récit d'histoires importantes. Mon objectif est de partager des informations importantes avec le monde de manière engageante et significative. Je recherche, explore et pose toujours des questions pour m'assurer que mon travail est à la fois précis et percutant. Je crois que chacun a le droit de savoir ce qui se passe autour de lui, c'est pourquoi je m'efforce d'apporter de la clarté et de la perspicacité à travers mes écrits.
Bouton retour en haut de la page