Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

Ray Hadley s’en prend à un groupe queer soutenant la Palestine : « Pour soutenir un régime qui ne tolérera pas leur style de vie »

Par Eliza Mcphee pour Daily Mail Australie

23h00 le 7 février 2024, mis à jour à 23h03 le 7 février 2024



Ray Hadley s’est demandé pourquoi un groupe queer marchait en soutien à la Palestine lors du Mardi Gras de cette année, étant donné que les relations homosexuelles sont interdites à Gaza.

Le groupe Pride in Protest se déclare contre la transphobie et est solidaire des Palestiniens dans le contexte du conflit au Moyen-Orient.

Les membres monteront sur un char pour le défilé dans Oxford Street à Sydney le 2 mars, qu’ils décoreront de drapeaux palestiniens ainsi que de drapeaux en soutien aux personnes transgenres.

« Ils marchent pour soutenir Gaza. S’ils manifestent à Gaza ou dans d’autres régions du Moyen-Orient, soit ils seront en prison, soit ils seront mis à mort, l’un des deux, faites votre choix », a déclaré Hadley sur 2GB mercredi matin.

« Il n’y a pas de reconnaissance des couples de même sexe à Gaza, et pourtant ici nous avons des gens, des gens mal informés, qui n’ont aucune connaissance complète de ce qui se passe.

« Alors ils partent défiler dans cette société démocratique dans laquelle nous vivons pour soutenir un régime qui ne tolérera pas leur style de vie. »

Les hommes ayant des relations homosexuelles risquent jusqu’à dix ans de prison à Gaza.

Pride in Protest déclare qu’ils marchent pour exiger « qu’il n’y ait pas de dissimulation du génocide » et pour « libérer la Palestine ».

Le pinkwashing est un terme souvent utilisé pour critiquer la promotion par Israël de son bilan en matière de droits LGBTQ+, tout en faisant face à des accusations de violations des droits humains contre les Palestiniens.

« Des dizaines de milliers de Palestiniens ont été massacrés par le gouvernement israélien alors que les soldats brandissent des drapeaux de la fierté au-dessus des fosses communes », a déclaré le groupe.

« Marchons ensemble pour dire : Pas de fierté dans le génocide ! »

Un groupe appelé Pride in Protest marchera cette année lors du Mardi Gras pour soutenir les Palestiniens.

Pride in Protest a déclaré que le thème du Mardi Gras de cette année était « la fierté trans, pas le génocide ».

« Nous inonderons le défilé du Mardi Gras de drapeaux palestiniens et de messages de solidarité, portant un coup dur au pinkwashing et montrant notre soutien à ceux qui sont confrontés à la violence à Gaza et en Cisjordanie. »

Un juif gay, qui a souhaité rester anonyme, a parlé à Hadley et a déclaré qu’il était « confus » par les messages du groupe.

« Cela ne permet pas aux Juifs, quelle que soit leur position sur le conflit actuel, de se sentir en sécurité et bienvenus », a-t-il déclaré.

Pride in Protest a déclaré que le thème du Mardi Gras de cette année était « la fierté trans, pas le génocide »

L’homme a déclaré qu’il choisirait de rester à la maison lors du défilé du Mardi Gras cette année.

« En gros, ce qu’ils disent, c’est que quiconque soutient Israël ou est sioniste ne devrait pas être le bienvenu à Mardi Gras », a-t-il déclaré.

« Avoir un char qui pourrait potentiellement marginaliser une communauté au sein d’une communauté marginalisée est très déroutant. »

Daily Mail Australia a contacté Pride in Protest pour commentaires.

Un porte-parole du Mardi Gras a déclaré que le festival « défend la diversité et l’inclusion ».

« Nous comprenons que notre communauté englobe un large éventail de perspectives et d’opinions sur diverses questions », ont-ils déclaré.

« Notre rôle est de faciliter un environnement sûr et respectueux où les communautés LGBTQIA peuvent célébrer et s’exprimer.

«Nous ne soutenons aucun message externe. Nous avons été et continuons de dialoguer directement avec les participants pour répondre aux préoccupations et promouvoir un environnement favorable et sûr.

Le groupe participera également à un rassemblement de rue à Newtown le week-end prochain pour exiger « qu’il ne soit pas rose du génocide ».

Capucine

Bonjour, je m'appelle Capucine. Je suis journaliste et journaliste passionné. Je crois que la connaissance, c'est le pouvoir et qu'il est important de tenir les gens informés de ce qui se passe dans le monde. J'aime rechercher des sujets et écrire des histoires qui font réfléchir les gens et apprennent quelque chose de nouveau. Mon objectif est d'être toujours au courant des dernières nouvelles et événements afin de pouvoir les partager avec les autres.
Bouton retour en haut de la page