Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du monde

L’UNRWA pourrait être contraint de mettre fin à son aide vitale en raison de la suspension du financement, selon un responsable

Une Palestinienne rescapée vivante des décombres fait ses adieux à sa mère tuée par une frappe aérienne israélienne

Camille Behnke

Mirna Alsharif

Une maison à Rafah a été touchée par des frappes aériennes israéliennes, entraînant la mort de trois personnes cherchant refuge à l’intérieur.

Une équipe de tournage de NBC News a filmé le moment où les sauveteurs ont sorti Najwa Rahma, 30 ans, des décombres. A quelques mètres de là, sa sœur a également été retrouvée sous les décombres et transportée à l’hôpital.

Malgré ses douleurs et ses blessures, Najwa a refusé les soins car elle appelait et montrait l’endroit où se trouvait sa mère. Pendant que les sauveteurs déterraient le corps de sa mère, Najwa criait à plusieurs reprises : « Est-elle vivante ? Ma mère est-elle vivante ?

Les sauveteurs ont annoncé la mort de sa mère, ce à quoi Najwa a supplié de lui souhaiter adieu et de lui embrasser le front une dernière fois.

« Mère, mère », entend-on Najwa appeler. « Allah vous donnera la paix. J’aime ta mère. »

L’UNRWA pourrait être contraint de mettre fin à son aide vitale en raison de la suspension du financement, selon le commissaire général

Charlène Gubash

Mirna Alsharif

L’aide vitale fournie par l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient pourrait prendre fin en raison de la suspension du financement de plusieurs pays, a déclaré le commissaire général Philippe Lazzarini.

Les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l’Italie et la Finlande font partie des pays qui ont suspendu le financement de l’UNRWA en attendant une enquête sur les allégations selon lesquelles des membres du personnel auraient participé à l’attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre.

« Il est choquant de voir une suspension des fonds accordés à l’Agence en réaction à des allégations contre un petit groupe d’employés, en particulier compte tenu de l’action immédiate prise par l’UNRWA en résiliant leurs contrats et en demandant une enquête indépendante et transparente », a déclaré Lazzarini. Le Bureau des services de contrôle interne des Nations Unies (BSCI), la plus haute autorité d’enquête du système des Nations Unies, a déjà été saisi de cette affaire très grave. »

L’UNRWA est la principale agence humanitaire à Gaza et plus de 2 millions de personnes dans l’enclave dépendent de cette agence pour leur survie, selon Lazzarini.

« Il serait extrêmement irresponsable de sanctionner une agence et une communauté entière qu’elle sert en raison d’allégations d’actes criminels contre certaines personnes, en particulier en période de guerre, de déplacement et de crises politiques dans la région », a-t-il déclaré. « L’UNRWA partage la liste. de tout son personnel avec les pays hôtes chaque année, y compris Israël. L’Agence n’a jamais reçu de préoccupations concernant des membres spécifiques du personnel. »

Lazzarini a exhorté les pays qui ont suspendu le financement de l’UNRWA à reconsidérer leur décision avant que l’agence « ne soit obligée de suspendre sa réponse humanitaire ».

« La vie des habitants de Gaza dépend de ce soutien, tout comme la stabilité régionale », a-t-il déclaré.

L’Allemagne se joint aux pays qui suspendent le financement des agences de secours de l’ONU

Béatrice Guzzardi

Denis Romero

L’Allemagne est le dernier donateur majeur de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies à suspendre son financement en attendant une enquête sur les allégations selon lesquelles 12 employés auraient été impliqués dans l’attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre.

Le ministère des Affaires étrangères du pays a déclaré dans un communiqué qu’il suspendrait tout nouveau financement jusqu’à ce qu’une telle enquête soit terminée. Aucun financement de l’UNRWA n’était prévu à ce jour, a indiqué le ministère.

Le ministère a ajouté que l’Allemagne a récemment augmenté le financement du Comité international de la Croix-Rouge et de l’UNICEF, initialement connu sous le nom de Fonds international d’urgence des Nations Unies pour l’enfance, de 7 millions d’euros au total (7,6 millions de dollars américains) dans le cadre de son aide humanitaire à Gaza.

Le pape François renouvelle son appel au cessez-le-feu

Actualités NBC

Le pape François a réitéré son appel à un cessez-le-feu à Gaza, affirmant qu’en raison du conflit mondial, « trop d’enfants continuent de souffrir, d’être exploités et de mourir ». Francis a fait ces remarques lors d’un discours prononcé lors d’une collecte de fonds italienne à but non lucratif pour un orphelinat rwandais.

Le ministère de la Santé de Gaza et le PRCS signalent des dégâts au complexe médical Nasser et à l’hôpital Al-Amal après l’attaque

Béatrice Guzzardi

Mirna Alsharif

Le ministère de la Santé de Gaza et la Société du Croissant-Rouge palestinien ont signalé des blessures et des dégâts au complexe médical Nasser et à l’hôpital Al-Amal à Khan Younis suite à ce qu’ils considèrent comme des attaques israéliennes contre les centres médicaux.

Le PRCS a déclaré qu’une personne déplacée avait été tuée et trois autres blessées à l’hôpital Al-Amal en raison de l’attaque israélienne.

Selon le ministère de la Santé de Gaza, les réservoirs d’eau du complexe médical Nasser ont été endommagés par des éclats d’obus provenant de tirs israéliens, ce qui « a entraîné des fuites d’eau dans les bâtiments et l’unité de soins intensifs, ainsi qu’un manque d’eau dans le centre de dialyse ». « 

« L’occupation israélienne paralyse délibérément les capacités du complexe médical Nasser et de l’hôpital Al-Amal à Khan Yunis en assiégé, en ciblant et en empêchant le mouvement des ambulances », a déclaré Ashraf Al-Qudra, porte-parole du ministère de la Santé de Gaza.

En réponse aux allégations selon lesquelles les forces israéliennes auraient attaqué l’hôpital, les Forces de défense israéliennes ont déclaré qu’elles « menaient des opérations précises contre l’organisation terroriste Hamas à Khan Yunis ».

Le communiqué ajoute que « les renseignements de Tsahal indiquent que les terroristes du Hamas opèrent depuis l’intérieur et autour de l’hôpital Nasser et de l’hôpital Al-Amal à Khan Yunis ».

NBC News n’est pas en mesure de vérifier ces affirmations.

La Finlande suspend son financement à l’UNRWA

Béatrice Guzzardi

Mirna Alsharif

La Finlande a rejoint un groupe de pays qui ont suspendu le financement de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient à la suite d’allégations selon lesquelles certains de ses membres auraient aidé à l’attaque du 7 octobre contre Israël.

Le ministère des Affaires étrangères du pays a qualifié ces allégations de « sérieuses » et a appelé à « une enquête indépendante et approfondie sur cette affaire ».

« Nous devons veiller à ce qu’aucun euro de l’argent finlandais ne soit versé au Hamas ou à d’autres terroristes », a déclaré le ministre du Commerce extérieur et du Développement Ville Tavio dans un communiqué.

Avant la suspension, le pays avait conclu un accord de quatre ans avec l’UNRWA, censé se terminer en 2026, pour fournir 5 millions d’euros par an.

Photos : observateurs et survivants célèbrent la Journée du souvenir de l’Holocauste

Actualités NBC

Les survivants, leurs familles et d’autres visiteurs ont commémoré samedi la Journée internationale de commémoration de l’Holocauste, qui marque l’anniversaire de la libération du camp d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau le 27 janvier 1945.

Une rose sur le Mémorial de l’Holocauste à Berlin, à l’occasion de la Journée internationale de commémoration de l’Holocauste.Christoph Soeder / dpa / alliance photo via Getty Images
Un visiteur rend hommage à l’ancien camp de concentration et d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau à Oswiecim, en Pologne.Bartosz Siedlik / AFP – Getty Images
Le directeur du musée d’Auschwitz, Piotr Cywinski, au centre, ainsi que d’autres responsables, allument des bougies devant le monument du camp d’extermination nazi de Birkenau lors d’une cérémonie à Oswiecim, en Pologne.Tsarek Sokolowski / AP
Une rose blanche est placée sur le « Gleis 17 », voie 17, le site commémoratif du transport ferroviaire de Berlin au camp de Berlin.Markus Schreiber / AP
Nancy Faeser, ministre fédérale allemande de l’intérieur, lors de la cérémonie de dépôt de couronnes au Mémorial de Ravensbruck, Furstenberg/Havel, Allemagne.Monika Skolimowska / dpa via AP
Un homme place une bougie à côté du monument du camp d’extermination nazi de Birkenau lors d’une cérémonie à Oswiecim, en Pologne.Tsarek Sokolowski / AP


Netanyahu s’en prend à la décision de la CIJ dans un discours marquant la Journée de commémoration de l’Holocauste

Chantal Da Silva

TEL AVIV — Netanyahu a dénoncé ce soir la décision rendue hier par la Cour internationale de Justice alors qu’il prononçait un discours à l’occasion de la Journée de commémoration de l’Holocauste.

Netanyahu a également réitéré sa position selon laquelle toute enquête sur la réponse des forces israéliennes aux attaques du 7 octobre « devrait être menée après la guerre et non pendant ».

« J’ai exprimé mon opinion : les enquêtes et les contrôles devraient être effectués après la guerre et non pendant », a-t-il déclaré. « Je ne veux pas que les officiers, les commandants et les hommes d’État aient affaire à des avocats », a-t-il déclaré. « C’est une erreur. La seule chose nécessaire est de s’occuper de la victoire de la guerre. »

Ses commentaires interviennent alors que des centaines d’Israéliens se sont rassemblés sur la « Place des otages » de Tel Aviv pour marquer le jour du souvenir.

« Plus jamais ça, c’est maintenant ! » » a déclaré un intervenant lors de la sombre manifestation organisée par le Forum des familles des otages et des personnes disparues, qui représente les proches des personnes retenues en otages par le Hamas.

Des centaines de personnes se sont rassemblées ce soir à Tel Aviv pour marquer la Journée de commémoration de l’Holocauste.Chantal Da Silva

L’ambassadeur de Palestine auprès de l’ONU à l’occasion de la Journée de commémoration de l’Holocauste : « Personne ne peut instrumentaliser l’Holocauste pour justifier des atrocités »

Mirna Alsharif

Dans un discours prononcé aujourd’hui, Majed Bamya, l’ambassadeur de l’État de Palestine auprès de l’ONU, a rendu hommage aux victimes de l’Holocauste tout en soulignant que les horreurs du génocide ne devraient jamais être utilisées pour justifier d’autres atrocités.

« Le représentant permanent d’Israël s’est présenté au Conseil de sécurité et a placé une étoile jaune sur sa veste, évoquant l’Holocauste, tout en justifiant les bombardements qui tuent des milliers de civils palestiniens et des enfants par milliers », a déclaré Bamya dans son discours. le Conseil de sécurité de l’ONU. « Personne ne peut instrumentaliser l’Holocauste pour justifier des atrocités, personne. »

Bamya a déclaré que l’Holocauste « était l’une des pires horreurs que l’humanité ait jamais connue » et « nous a conduit à élaborer les règles mêmes qui sont violées aujourd’hui », notamment la Charte des Nations Unies, la Convention de Genève et la Déclaration universelle des droits de l’homme.

« Cela nous a conduit à adopter le Statut de Rome, 50 ans trop tard, et à élaborer une citation à vocation universelle. Non pas pour un groupe contre un autre, mais pour l’humanité toute entière », a déclaré Bamya.

Il a ensuite posé les questions suivantes : « Ne faisons-nous pas partie de cette famille humaine ? La vie des civils palestiniens est-elle moins sacrée ? Quelqu’un ici est-il d’accord avec Israël sur le fait que nous sommes des sous-humains ?

Le ministère palestinien des Affaires étrangères condamne la « campagne systématique d’incitation » d’Israël contre l’UNRWA

Lina Dandées

Mirna Alsharif

Le ministère palestinien des Affaires étrangères a condamné la « campagne systématique d’incitation » du gouvernement israélien contre…

Capucine

Bonjour, je m'appelle Capucine. Je suis journaliste et journaliste passionné. Je crois que la connaissance, c'est le pouvoir et qu'il est important de tenir les gens informés de ce qui se passe dans le monde. J'aime rechercher des sujets et écrire des histoires qui font réfléchir les gens et apprennent quelque chose de nouveau. Mon objectif est d'être toujours au courant des dernières nouvelles et événements afin de pouvoir les partager avec les autres.
Bouton retour en haut de la page