Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

Les Réunionnais en état d’alerte maximum face au passage du cyclone Belal

Les habitants de l’île de la Réunion, en France, ont été confinés chez eux tôt lundi, alors que les autorités ont émis l’alerte la plus élevée pour ce qui, selon elles, pourrait devenir une tempête tropicale dévastatrice.

Publié le: Modifié:

1 minute

Les autorités ont exhorté les habitants de l’île de l’océan Indien à s’approvisionner en nourriture et en eau et à rester chez eux pendant 36 heures – jusqu’à mardi matin.

L’île a été placée en alerte de tempête maximale, au niveau violet, depuis lundi matin.

L’alerte signifie que tous les habitants de l’île, y compris les services d’urgence, doivent observer un confinement strict, indique le communiqué dimanche soir.

La tempête tropicale, baptisée Belal, devrait atteindre dimanche soir l’île, qui abrite environ 870 000 personnes.

Le président français Emmanuel Macron s’est adressé aux réseaux sociaux pour exhorter les habitants à rester chez eux.

« Faites attention, restez chez vous », a-t-il déclaré sur X.


Le dernier cyclone majeur à avoir frappé la Réunion remonte à 2014.

Mais parlant des dangers de la tempête actuelle, les autorités ont évoqué Jenny, un cyclone meurtrier qui a frappé La Réunion en 1962.

« On ne va pas jouer aux héros, on nous a dit de rester chez nous », a déclaré Jules Dafreville, qui vit à Saint-Denis, la capitale.

« Je suis rentré en milieu d’après-midi et je ne compte pas sortir avant la levée de l’alerte rouge mardi matin. »

Le principal aéroport de l’île a annoncé qu’il suspendrait ses opérations aériennes dimanche après-midi.

Les autorités craignent que Belal, actuellement classé comme « forte tempête tropicale », ne se transforme lundi en « cyclone tropical intense » lors de son passage sur l’île ou ses environs immédiats.

Le service météo de Météo France a prévenu que les vents pourraient dépasser 200 km/h sur la côte et 250 km/h ou plus sur les hauts plateaux.

« Ce sont des vents destructeurs et dévastateurs qui pourraient provoquer des dégâts importants », a déclaré Sébastien Langlade, responsable des prévisions de Météo France Réunion.

Olivier Blondet, gérant de deux restaurants et d’une discothèque à Saint-Denis, a préparé ses trois établissements au pire.

Il a fixé le canapé de sa terrasse aux balustrades et a retiré les objets contondants, a-t-il déclaré.

« Nous essayons de faire en sorte qu’absolument rien ne puisse décoller du sol et être projeté sur les fenêtres ou les murs », a-t-il déclaré sur BFMTV.

A Saint-Denis, une vingtaine de sans-abri ont été hébergés dans un refuge.

(France 24 avec AFP)

Elodie

Bonjour, je m'appelle Élodie. Je suis un journaliste passionné par la découverte de la vérité et le récit d'histoires importantes. Mon objectif est de partager des informations importantes avec le monde de manière engageante et significative. Je recherche, explore et pose toujours des questions pour m'assurer que mon travail est à la fois précis et percutant. Je crois que chacun a le droit de savoir ce qui se passe autour de lui, c'est pourquoi je m'efforce d'apporter de la clarté et de la perspicacité à travers mes écrits.
Bouton retour en haut de la page