Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du monde

Le Premier ministre israélien Netanyahu rejette le cessez-le-feu proposé et l’accord sur les otages avec le Hamas

Les dernières mises à jour de la guerre Israël-Hamas.

Netanyahu rejette l’accord de cessez-le-feu et de libération des otages

PUBLICITÉ

Le Premier ministre israélien a rejeté mercredi un accord de cessez-le-feu et de libération des otages proposé par le Hamas, les qualifiant de « délirants ».

Sa position dure compliquera probablement les efforts visant à parvenir à un accord entre les deux parties, ce qui pourrait à terme atténuer un conflit dévastateur à Gaza et ramener les otages israéliens chez eux.

Netanyahu s’est engagé à poursuivre la guerre d’Israël contre le Hamas, qui en est maintenant à son cinquième mois, jusqu’à obtenir une « victoire absolue ».

Le plan du Hamas prévoyait une pause de quatre mois et demi dans les combats, pendant laquelle tous les otages seraient libérés et Israël retirerait ses troupes de Gaza.

Cependant, cela aurait effectivement laissé le groupe militant palestinien au pouvoir, un scénario auquel Israël s’oppose.

« Céder aux demandes illusoires du Hamas que nous entendons maintenant non seulement ne mènera pas à la libération des captifs, mais cela ne fera qu’inviter un autre massacre », a déclaré Netanyahu lors d’une conférence de presse télévisée en soirée à l’échelle nationale.

« Nous sommes sur la voie d’une victoire absolue », a déclaré Netanyahu, ajoutant que l’opération durerait des mois et non des années. « Il n’y a pas d’autre solution. »

Les critiques à l’encontre du Premier ministre israélien se multiplient dans le pays, les familles des otages faisant pression sur le gouvernement pour qu’il change d’approche afin d’obtenir la libération de leurs proches.

D’autres se demandent si Netanyahu peut vraisemblablement atteindre ses objectifs, alors que les pertes militaires israéliennes augmentent et que les civils de Gaza sont confrontés à une situation désastreuse.

D’autres otages confirmés morts

Les autorités israéliennes affirment que 31 des otages emmenés à Gaza par le Hamas le 7 octobre ont été confirmés morts, soit plus d’un cinquième du nombre restant dans la région.

Le Hamas et d’autres militants ont tué quelque 1 200 personnes dans leur attaque, pour la plupart des civils, et en ont enlevé environ 250. Plus de 100 captifs, pour la plupart des femmes et des enfants, ont été libérés lors d’un cessez-le-feu d’une semaine en novembre en échange de la libération de 240 Palestiniens emprisonnés par Israël.

Le bilan palestinien des morts après près de quatre mois de guerre a atteint 27 585, selon le ministère de la Santé du territoire contrôlé par le Hamas. Le ministère ne fait pas de distinction entre civils et combattants dans son décompte, mais affirme que la plupart des morts sont des femmes et des enfants.

La guerre a rasé de vastes étendues de cette petite enclave et poussé un quart de ses habitants à la famine.

Le projet de loi sur le financement d’Israël échoue aux États-Unis

Un projet de loi visant à fournir davantage d’aide militaire à Israël a été rejeté mardi à la Chambre des représentants à Washington, DC.

Le vote a été un échec humiliant pour le président Mike Johnson, qui avait tenté de séparer le soutien américain à Israël des autres priorités de sécurité nationale telles que la lutte contre l’invasion russe de l’Ukraine et la dissuasion des passages à la frontière américano-mexicaine.

C’était le deuxième revers de la journée pour les dirigeants républicains de la Chambre. Quelques minutes seulement avant le vote, leurs efforts pour destituer le secrétaire à la Sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas, suite aux événements survenus à la frontière entre les États-Unis et le Mexique, ont échoué grâce à l’opposition de trois républicains de la Chambre.

La Chambre s’était déjà prononcée publiquement en faveur d’un programme d’aide à Israël. Johnson a évoqué ce dossier en novembre, lors de l’un de ses premiers jours en tant que nouveau président de la Chambre, en réponse à l’attaque du Hamas du 7 octobre.

Darcy

Salut, je m'appelle Darcy. Je suis un journaliste passionné par la découverte de la vérité. Je suis toujours à la recherche d'histoires à raconter et d'histoires qui peuvent nous aider à mieux comprendre le monde qui nous entoure. Mon travail consiste à trouver les faits et à les rapporter de manière impartiale afin que les gens puissent prendre leurs propres décisions sur ce qui se passe dans le monde. Je suis fier de mon travail et m'engage à fournir des informations précises aux lecteurs.
Bouton retour en haut de la page