Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du monde

Le Hamas répond à la proposition de cessez-le-feu ; Blinken rencontre les dirigeants israéliens et palestiniens


Le Hamas affirme qu’Israël n’a jamais eu l’intention de mettre un terme à l’incursion à Gaza

TEL AVIV — Un responsable du Hamas a déclaré qu’il pensait qu’Israël n’avait jamais eu l’intention de mettre fin à son incursion dans la bande de Gaza ni d’accepter la contre-proposition du groupe à un accord de libération d’otages négocié à Paris fin janvier.

« Ils veulent simplement mettre en œuvre leur programme, leur propre agenda, non seulement démanteler le Hamas mais expulser les Palestiniens de leur patrie », Osama Hamdan, membre du principal bureau politique du Hamas et haut représentant du groupe militant à Beyrouth. , a déclaré dans un entretien téléphonique exclusif depuis le Liban.

Alors que certains membres du gouvernement Netanyahu ont évoqué la possibilité d’une réinstallation « volontaire » des Palestiniens hors de Gaza et du rétablissement des colonies juives dans l’enclave, Netanyahu lui-même a rejeté ces propositions. Israël a évacué les colonies juives de Gaza en 2005.

La contre-proposition ambitieuse du Hamas – qui allongeait au moins d’un facteur trois la longueur de la proposition de Paris et appelait, entre autres, au retrait complet des forces de défense israéliennes de Gaza – a considérablement augmenté la mise dans les négociations visant à libérer plus de 100 otages, cela atténue les espoirs que les deux parties pourraient bientôt parvenir à un accord pour libérer les otages et mettre fin à la guerre.

Netanyahu a rejeté aujourd’hui les demandes de cessez-le-feu permanent, ajoutant qu’Israël se battrait jusqu’à la « victoire absolue ».

Le Premier ministre a insisté sur le fait que la puissance militaire du Hamas devait être démantelée avant qu’Israël puisse envisager un retrait.

« Je compte sur la communauté internationale pour avoir réalisé les véritables objectifs de l’attaque israélienne sur Gaza et les véritables objectifs de ce gouvernement et comprendre que ces objectifs ne créeront pas de stabilité dans la région », a déclaré Hamdan. « En fait, ils créeront davantage d’instabilité dans la région, ce qui pourrait conduire à une instabilité plus large et peut-être à une lutte à long terme. »

Lorsqu’on lui a demandé si les objectifs du Hamas étaient dans l’intérêt des habitants souffrants de Gaza, où plus de 27 000 personnes seraient mortes depuis l’attaque du groupe militant du 7 octobre, qui a tué 1 200 personnes en Israël et entraîné l’enlèvement de 240 personnes, Hamdan a répondu que proposer de n’arrêter les combats que temporairement ne ferait qu’aggraver la douleur des Palestiniens.

« Ils veulent certainement la fin du combat », a-t-il déclaré. « Mais ils veulent que ce soit la fin complète du combat. Ils ne veulent pas que ce soit une pause et que les Israéliens reviennent les tuer une autre fois.»

Des dizaines de milliers de Palestiniens ont été tués et blessés pendant la guerre, et environ 90 % de la population de Gaza a été chassée de ses foyers. Alors qu’Israël a été critiqué au niveau international pour sa conduite pendant la guerre, le Hamas a continué à se battre et à lancer des roquettes sur les communautés civiles.

Une délégation du Hamas se rendra en Egypte pour poursuivre les négociations de cessez-le-feu, selon un responsable

BEYROUTH — Un haut responsable du Hamas a déclaré que le groupe militant palestinien enverrait une délégation au Caire pour poursuivre les négociations sur un accord de cessez-le-feu et de libération des otages.

Oussama Hamdan a fait ces remarques mercredi après que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a rejeté un plan du Hamas qui laisserait effectivement le groupe au pouvoir, un scénario qui contredit les objectifs de guerre déclarés d’Israël.

Hamdan n’a pas précisé quand la délégation partirait pour le Caire. Mais son départ indique que les négociations sont toujours en cours malgré les positions du Hamas et de Netanyahu.

Hamdan a déclaré que les conditions du groupe continueraient d’évoluer tout en insistant sur un cessez-le-feu permanent.

S’exprimant depuis Beyrouth, la capitale libanaise, Hamdan a appelé les militants du groupe à poursuivre leurs affrontements avec l’armée israélienne.

D’anciens otages répondent à Netanyahu : « L’abandon sera une condamnation à mort »

Un groupe d’anciens otages libérés de Gaza a tenu aujourd’hui une conférence de presse à la suite du point de presse du Premier ministre Benjamin Netanyahu, exhortant le gouvernement à donner la priorité aux libérations d’otages plutôt qu’à la guerre avec le Hamas.

Sharon Cunio, qui a été libérée avec ses jumelles de 3 ans lors du dernier accord, a déclaré que « l’abandon serait une condamnation à mort, une tache pour des générations ». Son mari, David, reste en captivité depuis leur enlèvement le 7 octobre.

« Nous avons atteint le moment de vérité », a déclaré Cunio. « Le moment le plus terrible de tous où vous êtes destiné à décider qui est pour la vie et qui est pour la mort, qui reviendra et qui deviendra la proie des animaux humains. »

L’ancienne otage Adina Moshe, dont le mari a été tué par le Hamas, a déclaré qu’elle avait été libérée mais que ses amis étaient toujours captifs. Elle a rappelé les souffrances subies avant sa libération, ses craintes que ses amis n’aient pas survécu, puis elle s’est adressée directement au Premier ministre.

« Je me tourne vers vous, M. Netanyahu », a déclaré Moshe. « Tout est entre vos mains. J’ai très peur et je crains que si vous continuez sur cette voie d’effondrement du Hamas, il n’y aura plus de prisonniers à libérer. »

La Société du Croissant-Rouge palestinien demande une intervention pour protéger les hôpitaux de Khan Younis

Le personnel du Croissant-Rouge palestinien a publié aujourd’hui une vidéo sur les réseaux sociaux de l’organisation demandant une intervention pour protéger le personnel hospitalier et les patients de Khan Younis.

Selon la vidéo, il reste environ 220 membres du personnel et civils sur le campus du siège du PRCS, qui comprend l’hôpital Al-Amal. Plus tôt cette semaine, le PRCS a rapporté que 8 000 personnes réfugiées dans ses installations de Khan Younis avaient été évacuées alors que de violents combats encerclaient la zone.

« Chaque jour, nous disons adieu à un martyr, et maintenant la cour de l’hôpital est devenue plus un cimetière qu’un centre de soins pour sauver des vies », a déclaré l’un des membres du personnel dans la vidéo.

Les conditions ont été décrites comme catastrophiques, car les déplacements à l’intérieur et à l’extérieur de l’hôpital sont limités par la violence extérieure et les équipes médicales manquent de matériel pour aider les patients. Le membre du personnel parlant dans la vidéo a déclaré qu’un patient était décédé parce que l’hôpital n’avait pas d’oxygène pour lui.

« Nous appelons la communauté internationale et demandons aux décideurs et aux partisans du droit international d’intervenir de toute urgence et immédiatement pour protéger ce qui reste de la solidité de cet hôpital, pour renforcer la solidité du système de santé dans la bande de Gaza à la lumière des agression », a-t-il déclaré.

Netanyahu déclare qu’il n’y a pas de cessez-le-feu et qu’il ne s’engage pas à libérer les prisonniers palestiniens

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rejeté les demandes du Hamas en faveur d’un cessez-le-feu permanent en réponse à un éventuel accord d’otages, ajoutant qu’Israël se battrait jusqu’à « la victoire absolue ».

Le Premier ministre a insisté sur le fait que la puissance militaire du Hamas devait être démantelée avant qu’Israël puisse envisager un retrait.

Le Hamas a répondu hier à une proposition d’accord, que les responsables qatariens qui ont contribué à la médiation des conversations ont qualifié de « positif ». Mais Netanyahu a indiqué que les parties pourraient encore être très éloignées, notant aujourd’hui qu’il n’est pas déterminé à libérer les prisonniers palestiniens dans les quantités à grande échelle demandées par le Hamas.

Netanyahu n’a pas dit catégoriquement s’il rejetait la réponse du Hamas.

Un aperçu des conversations du Premier ministre avec le secrétaire d’État américain Antony Blinken lors du briefing a également été donné. Netanyahu a déclaré aux journalistes qu’il avait informé Blinken que l’UNRWA, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens, devait être remplacée.

L’UNRWA est la principale organisation humanitaire pour les civils palestiniens, non seulement à Gaza, mais aussi dans la région plus large, notamment en Cisjordanie occupée et plus de 2 millions de réfugiés en Jordanie, au Liban et en Syrie.

Le gouvernement de Gaza accuse les soldats de Tsahal d’avoir incendié des maisons palestiniennes

Les soldats des Forces de défense israéliennes ont été accusés d’avoir incendié des résidences palestiniennes, équivalant à la destruction de 3 000 logements, dans un communiqué publié aujourd’hui par le gouvernement de Gaza, dirigé par le Hamas.

Selon l’allégation, les commandants ordonnent aux soldats de « mettre le feu aux unités résidentielles et aux maisons d’une manière qui les rend complètement inhabitables, et sans aucune raison significative, mais plutôt dans le but d’infliger des dommages et des pertes aux citoyens ».

Le communiqué ajoute que les unités détruites aggravent encore les souffrances des civils déplacés, contraints de quitter leurs foyers à cause de la guerre. NBC News n’a pas vérifié ces allégations de manière indépendante et Tsahal n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires.

Haaretz a rapporté la semaine dernière que les incendies avaient eu lieu « sans l’autorisation légale nécessaire ». L’armée israélienne a déclaré à Haaretz que les structures sont sélectionnées sur la base des renseignements et réalisées avec approbation.

L’ONU craint que l’attaque israélienne sur Rafah ne conduise à des « crimes de guerre »

Alors qu’Israël étend sa campagne militaire à Rafah, les Nations Unies ont déclaré hier que cela « pourrait conduire à des crimes de guerre », alors que la population de Gazaouis déplacés explose dans la région sud.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU a signalé une « augmentation des frappes » lundi et dimanche, alors que des milliers de Gazaouis continuent de fuir les intenses combats à Khan Younis.

« Dans cette situation, l’intensification des hostilités à Rafah pourrait entraîner des pertes de vies civiles à grande échelle », a déclaré hier le porte-parole d’OCHA, Jens Laerke, aux journalistes à Genève.

Tsahal révèle les tunnels utilisés pour retenir les otages et héberger les dirigeants du Hamas sous Khan Younis

L’armée israélienne a déclaré aujourd’hui avoir révélé un tunnel utilisé par des membres de haut rang du Hamas pour retenir des otages à Khan Younis, et ses forces ont localisé et détruit un deuxième tunnel.

« Le tunnel a été utilisé pour cacher des membres de haut rang de l’organisation terroriste Hamas et pour retenir des otages », a-t-il ajouté, ajoutant que les troupes israéliennes avaient combattu des membres du Hamas dans le tunnel.

Lors des fouilles du tunnel menées par Tsahal, elles ont trouvé plusieurs pièces, une cellule-tonneau, des toilettes et une aire de repos, a-t-il ajouté, dans lesquelles jusqu’à 12 otages étaient détenus.

NBC News n’a pas vérifié ces affirmations de manière indépendante.

Civils blessés après les frappes sur Rafah

La guerre d'Israël à Gaza entre dans son cinquième mois et la situation humanitaire s'intensifie
Ahmad Hasaballah / Getty Images

Un homme couvert de sang, la tête bandée, a été photographié après une explosion aujourd’hui à Rafah, dans le sud de Gaza. Des enfants regardent les voitures couvertes de débris, laissées par une frappe aérienne israélienne dans la ville du sud.

Rafah fait exploser Gaza
Mohammed Abed / AFP – Getty Images

Frappes israéliennes en Syrie…

Capucine

Bonjour, je m'appelle Capucine. Je suis journaliste et journaliste passionné. Je crois que la connaissance, c'est le pouvoir et qu'il est important de tenir les gens informés de ce qui se passe dans le monde. J'aime rechercher des sujets et écrire des histoires qui font réfléchir les gens et apprennent quelque chose de nouveau. Mon objectif est d'être toujours au courant des dernières nouvelles et événements afin de pouvoir les partager avec les autres.
Bouton retour en haut de la page