Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du monde

Le Hamas accepte en principe une trêve en trois étapes de 45 jours, selon des sources

Mises à jour en direct : suivez les dernières nouvelles sur Israël-Gaza

Le Hamas a accepté en principe une trêve avec Israël, à condition que des négociations indirectes sur un cessez-le-feu permanent démarrent dès que les armes se taisent, ont déclaré des sources ayant vu la réponse du groupe. Le National mercredi.

Le Hamas exige un retrait israélien progressif de la bande de Gaza, en commençant par le redéploiement des troupes en dehors des zones urbaines, selon les sources, qui ont confirmé que la réponse du groupe avait été envoyée aux médiateurs mardi soir.

Les sources ont également déclaré Le National que le groupe souhaite que la reconstruction de Gaza soit achevée dans un délai pouvant aller jusqu’à trois ans, en commençant par la réparation des hôpitaux endommagés lors des combats.

Il souhaite également que suffisamment de fournitures humanitaires puissent pénétrer dans l’enclave assiégée afin d’alléger les souffrances de ses 2,3 millions d’habitants. Le Hamas a déclaré que le fait de ne pas mettre pleinement en œuvre une quelconque partie de l’accord gelerait l’ensemble du processus.

La réponse est en cours d’évaluation par Israël et les médiateurs des États-Unis, de l’Égypte et du Qatar, alors que les principaux acteurs continuent de faire pression en faveur d’un cessez-le-feu.

Al-Akhbarun quotidien libanais connu pour être proche du Hezbollah, le plus grand mandataire de l’Iran dans la région, avait publié auparavant une version de la réponse du Hamas.

Les sources ont confirmé que la version publiée par Al-Akhbar était identique à ce que les médiateurs ont reçu du Hamas.

Al-Akhbar a déclaré que les contre-propositions du Hamas envisagent une trêve en trois étapes de 45 jours chacune, au cours desquelles des négociations indirectes entre le Hamas et Israël commenceront pour parvenir à un calme permanent, la durée du cessez-le-feu du groupe.

La Treizième chaîne a cité un haut responsable israélien affirmant que certaines des demandes présentées par le Hamas n’étaient pas acceptables, sans fournir de détails.

Israël a déclaré à plusieurs reprises qu’il n’accepterait aucun accord visant simplement à garantir la libération des otages. Fidèle à son objectif déclaré d’éradiquer le Hamas, il a déclaré précédemment qu’il n’avait pas l’intention de se retirer complètement de Gaza.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré que la guerre se poursuivrait jusqu’à la « victoire totale » sur le Hamas et le retour de tous les otages restants.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a rencontré les dirigeants israéliens mercredi, un jour après que le Hamas a envoyé aux médiateurs sa réponse aux propositions de cessez-le-feu à Gaza et d’échange de prisonniers et d’otages avec Israël.

M. Blinken, s’exprimant mercredi en Israël, a déclaré que davantage de travail était nécessaire sur la trêve et l’accord sur les otages, mais a exprimé l’espoir d’un succès.

Il a également plaidé pour davantage d’aide à Gaza, ravagée par la guerre.

« Tant d’hommes, de femmes et d’enfants innocents souffrent des attaques perpétrées par le Hamas et sont désormais pris entre deux feux », a déclaré M. Blinken.

« Nous avons tous l’obligation de faire tout notre possible pour apporter l’aide nécessaire à ceux qui en ont si désespérément besoin, et les mesures qui sont prises – les mesures supplémentaires qui doivent être prises – sont au centre de mes propres réunions ici. »

M. Blinken a rencontré M. Netanyahu mercredi après des entretiens en Arabie saoudite, en Égypte et au Qatar lundi et mardi.

« Nous examinons la question avec attention, tout comme, je le sais, le gouvernement d’Israël », a-t-il déclaré lors de sa rencontre avec le président israélien Isaac Herzog.

« Il y a beaucoup de travail à faire, mais nous sommes très concentrés sur ce travail et, espérons-le, sur la possibilité de reprendre la libération des otages qui a été interrompue. »

Les propositions auxquelles le Hamas a répondu ont été élaborées la semaine dernière à Paris par des médiateurs des États-Unis, de l’Égypte et du Qatar. Ils prévoient une trêve pouvant durer jusqu’à trois mois et la libération progressive des otages en échange de la libération de milliers de Palestiniens dans les prisons israéliennes.

M. Blinken, qui en est à sa cinquième visite dans la région depuis le début de la guerre, tente de faire avancer les négociations de trêve tout en faisant pression en faveur d’un règlement d’après-guerre plus large dans lequel l’Arabie saoudite normaliserait ses relations avec Israël en échange d’un accord « clair, crédible et dans un délai raisonnable ». voie à suivre vers la création d’un État palestinien ».

M. Netanyahu est opposé à la création d’un État palestinien, et sa coalition gouvernementale belliciste pourrait s’effondrer s’il est perçu comme faisant trop de concessions.

M. Blinken a reconnu qu’« il y a encore beaucoup de travail à faire ». Mais il a ajouté qu’il restait convaincu qu’un accord sur les otages était possible.

Lors d’une conférence de presse au Qatar mardi, il a déclaré que la voie vers une paix plus durable « devenait de plus en plus évidente » mais nécessiterait des « décisions difficiles » de la part des dirigeants de la région.

La guerre à Gaza, qui est entrée mercredi dans son cinquième mois, a été déclenchée par une attaque surprise contre le sud d’Israël par le Hamas, dont les combattants ont tué près de 1.200 personnes et ramené à Gaza environ 240 otages.

La réponse d’Israël a été une campagne militaire dévastatrice à Gaza qui a tué à ce jour plus de 27 700 Palestiniens et déplacé la grande majorité de sa population. Il a également rasé de grandes parties des zones bâties dans cette enclave densément peuplée.

Une trêve d’une semaine fin novembre a permis la libération de plus de 100 otages et d’environ 240 Palestiniens des prisons israéliennes. Le Hamas détiendrait désormais 132 otages, même si une trentaine d’entre eux seraient morts depuis le 7 octobre.

Sur les otages, selon le texte publié par Al-Akhbar, le Hamas affirme que la première étape impliquera la libération des femmes, des enfants et des personnes âgées tandis que la quantité d’aide arrivant à Gaza sera considérablement augmentée, les hôpitaux seront réparés et des hébergements temporaires, tels que des tentes et des conteneurs d’expédition, seront fournis aux déplacés.

Il souhaite également que les forces israéliennes quittent les zones urbaines, que les personnes déplacées soient autorisées à rentrer chez elles et que toute activité aérienne israélienne soit suspendue.

La deuxième phase, selon le texte, impliquera le retrait complet des forces israéliennes de Gaza et la libération de tous les hommes, y compris les soldats, détenus par le Hamas. La deuxième phase ne commencera qu’après l’annonce d’un cessez-le-feu permanent, précise-t-il.

La troisième phase prévoit la remise à Israël des dépouilles des otages décédés le 7 octobre ou alors qu’ils étaient sous la garde du Hamas, tandis que les efforts humanitaires et de reconstruction se poursuivent.

Dans un addendum, le Hamas déclare vouloir que toutes les femmes, enfants, malades et personnes de plus de 50 ans palestiniens soient libérés des prisons israéliennes.

Il exige également la libération de 1 500 autres prisonniers palestiniens, dont 500 membres du groupe, qui purgent des peines de prison à vie ou de longue durée pour des affaires liées à la sécurité.

Il dit également qu’Israël doit s’engager à fournir à Gaza de l’eau et de l’électricité et que tous les services humanitaires offerts aux résidents de Gaza par l’ONU et d’autres agences devraient reprendre à l’échelle qui existait avant la guerre.

Mise à jour : 7 février 2024, 18h50

Capucine

Bonjour, je m'appelle Capucine. Je suis journaliste et journaliste passionné. Je crois que la connaissance, c'est le pouvoir et qu'il est important de tenir les gens informés de ce qui se passe dans le monde. J'aime rechercher des sujets et écrire des histoires qui font réfléchir les gens et apprennent quelque chose de nouveau. Mon objectif est d'être toujours au courant des dernières nouvelles et événements afin de pouvoir les partager avec les autres.
Bouton retour en haut de la page