Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du monde

Ankara, membre de l’OTAN, confirme la prochaine visite de Poutine

Vladimir Poutine aura bientôt une nouvelle fois l’occasion de montrer qu’il est loin d’être isolé sur la scène internationale. Le ministre turc des Affaires étrangères Hakan Fidan a confirmé dimanche soir une visite imminente du président russe, sans en préciser la date.

« M. La visite de Poutine était prévue. Cela aurait dû arriver plus tôt. Cette visite nous donnera l’occasion d’aborder de nombreuses questions», a déclaré le ministre sur la chaîne publique TRT Haber.

Un dernier tête-à-tête avec Erdogan en septembre

Les médias évoquent la date du 12 février. La présidence turque a cependant refusé à plusieurs reprises de confirmer ou de préciser où le président Recep Tayyip Erdogan envisage de recevoir son homologue russe.

La Turquie, qui sera le premier pays membre de l’Otan où se rendra Vladimir Poutine depuis le début de la guerre en Ukraine en février 2022, a approuvé le mois dernier, après vingt mois de suspense, l’entrée de la Suède dans l’Alliance atlantique. « Nos présidents se réunissent régulièrement », a encore rappelé Hakan Fidan. Leur dernier tête-à-tête a eu lieu en septembre 2023 à Sotchi, dans la résidence de vacances de Vladimir Poutine, mais depuis, les deux dirigeants se parlent fréquemment au téléphone.

Recep Tayyip Erdogan a réussi depuis le début de la guerre à gérer ses relations avec l’Ukraine et la Russie. La Turquie aide notamment Moscou à contourner les sanctions occidentales, auxquelles elle n’a pas adhéré, en poursuivant ses échanges commerciaux avec la Russie.

La Syrie également au menu des discussions

Lors de la visite du maître du Kremlin, « de nombreuses questions seront sur la table », a déclaré Hakan Fidan, qui a notamment cité l’énergie, la situation dans le territoire palestinien de Gaza, « le corridor céréalier » en mer Noire, qui a permis l’exportation sécurisée des produits agricoles ukrainiens et à laquelle Moscou a mis fin au bout d’un an, à l’été 2023.

La Syrie sera également à l’ordre du jour, a glissé le ministre turc : bien qu’étant d’accord sur de nombreux dossiers internationaux, Moscou et Ankara sont en désaccord sur la présence de combattants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et de leurs alliés dans le nord-est de la Syrie. En 2019, un accord entre Ankara et Moscou mettait fin à une offensive turque sur la promesse de la création d’une « zone de sécurité » de 30 km pour protéger la Turquie des attaques qui pourraient venir du territoire syrien. Mais la Turquie reproche à la Russie de ne pas respecter ces accords.

gn world

Capucine

Bonjour, je m'appelle Capucine. Je suis journaliste et journaliste passionné. Je crois que la connaissance, c'est le pouvoir et qu'il est important de tenir les gens informés de ce qui se passe dans le monde. J'aime rechercher des sujets et écrire des histoires qui font réfléchir les gens et apprennent quelque chose de nouveau. Mon objectif est d'être toujours au courant des dernières nouvelles et événements afin de pouvoir les partager avec les autres.
Bouton retour en haut de la page