Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

10 expositions incontournables à Paris pour 2024

Alors que les Jeux olympiques devraient être le plus grand événement du calendrier de la capitale française cette année, on aurait pu penser que les galeries mettraient en place des outils pour laisser la place aux athlètes. Pas de père. De fantastiques expositions d’art et de culture occupent une place de choix dans le programme d’événements annuel de Paris, et nous allons nous régaler en 2024.

C’est du surréalisme à gogo, avec une rétrospective fulgurante sur Frida Kahlo, mais aussi un voyage immersif en Egypte au temps des pharaons. Une fois de plus, Paris voit grand. Pour vous aider à vous organiser, nous avons récapitulé les expositions les plus passionnantes de la capitale française cette année. À vos marques, prêts, partez!

L’Egypte des Pharaons, de Khéops à Amesses II – Atelier des Lumières

L’Atelier des Lumières retourne dans l’Egypte Ancienne pour démarrer l’année. Après Toutankhamon et Ramsès à La Villette, cette galerie du 12e arrondissement propose une exposition craquante, habillée de suffisamment d’or pour satisfaire n’importe quel égyptomane. Des dieux à l’architecture en passant par la politique et le commerce, tous les aspects de la civilisation antique seront explorés dans un superbe spectacle de mapping vidéo. Ce n’est pas tout : parallèlement à cette exposition, l’Atelier des Lumières a également créé une exposition plus courte centrée autour des Orientalistes.

Du 9 février 2024 au 5 janvier 2025

© Culturespaces / C. de la Motte Rouge

Paris 1874, inventer l’impressionnisme – Musée d’Orsay

Imaginez la scène. Nous sommes le 15 avril 1874, dans un salon confortable du grand Nadar, et les dirigeants de l’un des mouvements les plus influents d’Europe se sont rencontrés. Monet, Degas, Pissaro, Renoir, Cézanne et Morisot. Ce « clan des rebelles » qui ne se sentent plus à leur place dans l’académisme des salons contemporains décide d’unir leurs forces et de créer une nouvelle manière de peindre. En 130 œuvres, l’exposition d’Orsay met en perspective les peintures impressionnistes, très détachées du réalisme de l’époque, restituant le choc visuel du mouvement révolutionnaire.

Du 26 mars 2024 au 14 juillet 2024

Inventer l'Impressionnisme
© Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt

Brancusi – Centre Pompidou

Avant la fermeture du Centre Pompidou pour rénovation en 2025, le Beaubourg rendra un dernier hommage au sculpteur roumain Constantin Brancusi avec cette vaste exposition. Réunissant près de 200 sculptures, photos, dessins, films et documents d’archives, ce sera la plus grande rétrospective française jamais consacrée à ce géant de la sculpture européenne, dont les courbes et les lignes épurées ont contribué à poser les bases du minimalisme.

Du 27 mars au 1er juillet 2024

Brancusi
© Centre Pompidou, MNAM-CCI/Adam Rzepka/Dist. RMN-GP

Métal – Philharmonie de Paris

Après des expositions sur le hip-hop et les musiques électroniques, la Philharmonie de Paris se tourne vers le métal en 2024. Loin des stéréotypes des mecs aux cheveux longs criant dans un micro, l’exposition se concentre sur la genèse d’un genre ultra-référencé à travers de multiples médiums. . Dans une scénographie immersive, la Philha dresse, pour la première fois en France, un riche portrait de ce mouvement né il y a près de cinquante ans, à la croisée de la musique, de la pop culture, de l’anthropologie ou encore de l’art contemporain.

Du 4 avril au 29 septembre 2024

Festival Metal Culture(s), Guéret, mai 2017 © Corentin Charbonnier
Festival Metal Culture(s), Guéret, mai 2017 © Corentin Charbonnier

La naissance des grands magasins – MAD x Cité de l’Architecture

Le MAD et la Cité de l’Architecture s’associent pour une double exposition monumentale revisitant l’histoire des grands magasins, temples par excellence du shopping. Des Galeries Lafayette au Bon Marché en passant par la Samaritaine et le Printemps Haussmann, ces piliers de la vie parisienne sont décortiqués en deux temps. Le premier est celui du MAD, qui s’intéresse à l’aspect social de ces lieux de forte consommation, en traitant à la fois de leurs stratégies commerciales et de leur communication. La Cité de l’Architecture prendra alors le relais en s’intéressant aux contours de ces centres commerciaux vintage, dont l’architecture est aussi belle et typée que fonctionnelle.

Du 10 avril au 13 octobre 2024 au MAD puis du 16 octobre 2024 au 16 mars 2025 à la Cité de l’Architecture

Grands Magasins - MAD
© Les Arts Décoratifs / Jean Tholance

Eva Jospin, Le Salon de la Soie – Château de Versailles

L’été 2024 marque le retour des grandes expositions contemporaines à Versailles. Connue pour avoir accueilli certaines des expositions les plus subversives de la dernière décennie (notamment celles d’Anish Kapoor et Joana Vasconcelos), la résidence du Roi Soleil Louis XIV accueille Eva Jospin, dont la monumentale broderie de 350 mètres carrés prendra le relais. l’orangerie du château. Intitulée The Silk Room, l’œuvre réalisée en collaboration avec la Chanakya School of Craft de Mumbai, s’inspire des bosquets des jardins à la française voisins, ainsi que du manifeste féministe de Virginia Woolf.

Du 18 juin au 29 septembre 2024

Eva Jospin
© Camille Lemonnier

Surréalisme : L’Exposition du Centenaire – Centre Pompidou

Cette année, le mouvement surréaliste fête son centième anniversaire. Qui d’autre pour célébrer cet anniversaire que le Centre Pompidou, qui propose une exposition à succès consacrée à ce mouvement influent. Initié et théorisé par le poète André Breton, le surréalisme explore l’onirisme, l’inconscient et la déraison. Bref, il bousille la très rationnelle histoire de l’art. Le Centre Pompidou promet d’aller au-delà du club de garçons habituel de Magritte-Man Ray-Dalí et de mettre les femmes sur le devant de la scène. Ce sera l’occasion de découvrir la poésie de Toyen, Leonora Carrington et Dora Maar, qui nous enverront également au pays des rêves.

Du 4 septembre 2024 au 6 janvier 2025

Frida Kahlo, ¡Viva La Vida! – Grand Palais Immersif

Elle est sans aucun doute l’artiste mexicaine la plus célèbre au monde, mais connaissons-nous vraiment Frida Kahlo ? Cette exposition au Grand Palais Immersive de Paris promet de répondre à toutes nos questions en nous plongeant littéralement dans l’univers intérieur de ce créateur inspirant. L’étape parisienne de cette exposition itinérante (qui a remporté 14 prix) retrace la vie riche et tumultueuse de Kahlo à travers des projections à 360 degrés, des œuvres d’art, des photos et des documents, le tout informé par son journal.

Du 18 septembre 2024 au 2 mars 2025

© Frida Kahlo
© Frida Kahlo

Tina Barney – Jeu de Paume

Enfin, un peu de photographie. Le médium semble être passé au second plan la saison prochaine pour laisser la place à la peinture, mais heureusement on peut toujours compter sur le Jeu de Paume pour mettre en lumière quelques figures emblématiques de la discipline. Et en 2024, c’est au tour de Tina Barney de nous éblouir avec ses portraits uniques des classes aisées de la côte Est américaine, datant des années 70. De la jeunesse dorée aux familles bourgeoises, cette exposition offre de doux accents d’amour, de gloire et de beauté et aux tons pastel délicieusement rétro.

Du 24 septembre 2024 au 19 janvier 2025

Tina Barney
© Tina Barney

Arte Pauvre – Bourse de Commerce

Nous allons terminer l’année en beauté à la Bourse de Commerce qui retracera la naissance d’un mouvement révolutionnaire : l’Arte Povera. Apparu en Italie au milieu des années 1960, l’Arte Povera se positionne comme un détracteur de la société de consommation et devient rapidement le mouvement anti-pop art, privilégiant les matériaux naturels ou recyclés à l’ostentation américaine. L’exposition est organisée par la grande théoricienne du mouvement, Carolyn Christov-Bakargiev, et s’appuie sur les fonds vitaux de la Collection Pinault, mais aussi sur d’importants prêts italiens. Il présente aux participants les œuvres des architectes du mouvement, de Jannis Kounellis à Giuseppe Penone en passant par Giovanni Anselmo.

Du 9 octobre 2024 au 24 mars 2025

Arte Pauvre Pinault
Collection Pinault © Giuseppe Penone

Pourquoi ne pas jeter un œil à tous les meilleurs musées et galeries d’art de Paris ? Et si vous avez hâte cette année, voici les meilleures expositions à voir à Paris en ce moment.

Avez-vous vu qu’il est désormais possible de réserver un train de luxe de Paris à Portofino ?

Restez informé : inscrivez-vous à notre newsletter gratuite Time Out Travel pour toutes les dernières nouvelles sur les voyages.

Bouton retour en haut de la page